Les fleurs du mal

Charles Baudelaire

 

Note 1 : la numérotation des poèmes est celle utilisée dans l’édition Poésie/Gallimard, 1972.

 

Note 2 : les poèmes ici relevés sont ceux que j’ai le plus appréciés et dont je tire un sens ; mais tout cela est assez subjectif car rappelons que chez Baudelaire, « c’est le propre des œuvres vraiment artistiques d’être une source inépuisable de suggestions » (L’Art Romantique). Des éléments de compréhension seront parfois donnés.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :