Le Cid

« Qui ne craint point la mort ne craint point les menaces. J’ai le cœur au-dessus des plus fières disgrâces ; Et l’on peut me réduire à vivre sans bonheur, Mais non pas me résoudre à vivre sans honneur. »

WordPress.com.

Retour en haut ↑